À propos

Banquet, smartphone, chorale

Un art intermédia renvoie d’une part à un art pluridisciplinaire ainsi qu’à un art articulé à la vie quotidienne. L’erreur serait de penser qu’une pratique intermedia se réduit à un usage de médium tel que vidéo, photo, internet. Un art intermédia a bien à voir avec ces média mais en tant qu’ils renvoient à la société dans laquelle l’artiste vit. Pour Higgins, l’artiste ne devrait pas s’opposer aux technologies nouvellement apparues dans la société ; il devrait au contraire l’intégrer à l’art qu’il produit ; l’art doit avoir de la fluidité, s’adapter aux formes de changement afin de ne pas rester figer dans une tradition ou dans ses limites. Un art intermédia est en somme un art qui se situe à la croisée de divers média tout comme à la croisée de diverses disciplines : danse, théâtre, musique. Un art intermédia est un art où l’espace d’art et de jeu est à inventer, à redéfinir, à chaque fois.

Pour ce temps fort « intermédia » de 3 jours qui vous demandera une grande implication, vous êtes invité à produire un “objet” ou un ensemble d’objets par groupe. Vous devrez donner une réponse collective soit par l’addition de projets individuels soit par un seul projet porté par tous. Quoi qu’il en soit vous devez considérer votre intervention comme collective.
Pour qu’il y ait intermédia, il vous faudra vous approprier au moins deux des notions proposés : banquet, smartphone, chorale.
Votre intervention peut se faire dans tous les espaces de l’école, intérieurs et extérieurs, privés et publics. Vous êtes également invité à considérer l’école comme un matériau d’expérimentation avec lequel votre intervention prendra tout son sens, qu’elle soit plastique et/ou performative.

La performance est à considérer au sens élargi du terme : “performer” touche autant les enjeux du corps, du langage, du contexte (spatial, social, politique, économique…) et de leur relation aux médias.